Historique et étapes importantes

Travailler en équipe et s’exprimer d’une seule voix afin de promouvoir la valeur de l’enseignement supérieur produit de précieux résultats!

En 1985, un groupe d’universités, qui devait par la suite constituer le cœur de U15, a fait des démarches auprès du gouvernement libéral ontarien nouvellement élu afin que ce dernier intègre à son programme des investissements dans la recherche. En grande partie en raison de leur initiative, le premier ministre de l’époque, David Peterson, a fondé le Conseil du premier ministre de l'Ontario sur les sciences et la technologie et lancé le Programme des centres d’excellence de l’Ontario. Ce programme a servi de modèle pour la création des Réseaux de centres d’excellence, un programme qui continue à financer et à renforcer la recherche de calibre mondial au Canada.

Le U15 tire ses racines d’un groupe de cinq universités ontariennes, qui se sont regroupées au milieu des années 1980 afin de promouvoir les intérêts de leurs établissements fortement axés sur la recherche. Des dirigeants de l’Université McMaster, de l’Université Queen’s, de l’Université de Toronto, de l’Université de Waterloo et de l’Université Western Ontario ont organisé des rencontres informelles afin d’analyser leurs intérêts communs, comme la promotion des investissements dans la recherche au niveau provincial.

En 1989, des vice-recteurs d’autres universités canadiennes se sont joints au groupe. Après une rencontre à l’Université de la Colombie-Britannique, ils ont décidé de se rencontrer tous les six mois afin de discuter de leurs préoccupations communes. En 1991 naissait les Dix Amies, soit l’Université McMaster, l’Université Queen's, l’Université de Toronto, l’Université de Waterloo, l’Université Western Ontario, l’Université de la Colombie-Britannique, l’Université de l’Alberta, l’Université McGill, l’Université de Montréal et l’Université Laval. Le groupe des dix avait au Canada des objectifs semblables à ceux de l’Association of American Universities, aux États-Unis.

En 2006, l’organisation a pris de l’expansion en accueillant l’Université Dalhousie, l’Université de Calgary et l’Université d’Ottawa. Elle a adopté un nouveau nom : le groupe des treize, ou le G13. En 2011, le groupe a accueilli l’Université du Manitoba et l’Université de la Saskatchewan, pour devenir pancanadien. Il s’appellerait désormais le U15.

En 2012, les dirigeants des universités membres ont créé le secrétariat du U15, situé à Ottawa, et ont nommé Mme Suzanne Corbeil comme première directrice générale de l’organisation.