Déclarations au débat public du Caucus libéral du Sénat sur la recherche et développement

le 4 février 2015—La recherche et développement

Le Caucus libéral du Sénat veut favoriser un débat public non partisan sur les enjeux cruciaux de l’heure. La discussion est ouverte non seulement aux parlementaires, mais également aux Canadiens, qui sont invités à y participer sur place ou par l’intermédiaire des médias sociaux.

Selon une étude réalisée en 2014 par le Forum économique mondial, la capacité concurrentielle mondiale du Canada est en recul. Cela est principalement dût au manque d’investissement dans l’innovation et la technologie. Reconnaissant le retard qu’accuse le Canada au chapitre de l’innovation, le gouvernement a annoncé la création du fonds d’excellence en recherche « Apogée Canada ». En gros, le financement sera accordé en premier lieu aux programmes de recherche qui s’inscrivent dans les priorités du gouvernement et qui créeraient des avantages économiques à long terme pour le Canada. Certains appuient cette approche, mais d’autres craignent que des recherches importantes dépourvues d’avantages immédiats apparents soient mises de côté.

Afin de discuter des avantages et des inconvénients de cette approche de la recherche et du développement, nous avons invité des personnalités du milieu universitaire et de l’industrie de la fabrication. Le débat s’est polarisé sur cette nouvelle stratégie du gouvernement ainsi que sur les points forts traditionnels en recherche et développement au Canada et dans des secteurs dignes d’intérêt et nécessitant des améliorations.

Les personnes suivantes étaient parmi les témoins invités :

  • Suzanne Corbeil (directrice générale, U15)
  • Martin Lavoie (directeur des politiques, Manufacturiers et exportateurs du Canada)
  • Scott Findlay (professeur agrégé à l’Université d’Ottawa)
  • Sylvain Schetagne (directeur général associé, Association canadienne des professeures et professeurs d’université)

 

 

Fichier: