Contrairement à d'autres crises mondiales, la pandémie de la COVID-19 n'a pas déclenché plus de tabagisme dans sa phase initiale