Les scientifiques de l'Université de la Colombie-Britannique sont les premiers au monde à dévoiler l'analyse au niveau moléculaire de la protéine du pic Omicron.