University of Saskatchewan

Depuis plus d’un siècle, l’Université de la Saskatchewan s’est lancée dans des recherches et des innovations éclairées, mettant au point, par exemple, la technologie de traitement du cancer au cobalt 60 et plus de 400 obtentions végétales commerciales. L’université offre plus de 140 programmes d’études supérieures dans 14 collèges et trois écoles de deuxième cycle et est réputée pour sa grappe d’établissements scientifiques de calibre mondial, notamment le Centre canadien de rayonnement synchrotron, qui est le seul synchrotron du Canada, et un centre exceptionnel de recherche sur les vaccins et les maladies infectieuses. L’université est un chef de file de la recherche sur la sécurité des aliments et de l’eau, offrant dans les deux domaines les programmes du Fonds d’excellence en recherche Apogée Canada (FERAC). Elle est la seule université à bénéficier de deux bourses du FERAC.

Milieu de recherche et d’apprentissage
L’université insiste sur la collaboration en recherche interdisciplinaire dans le but de régler des problèmes mondiaux urgents, par exemple la sécurité alimentaire et énergétique et la sécurité de l’eau. L’Université de la Saskatchewan est un chef de file du domaine des bourses communautaires, établissant un pont entre la recherche, l’enseignement et l’apprentissage et les besoins et les intérêts des collectivités, aux niveaux local et mondial. La recherche de premier cycle et l’apprentissage expérientiel sont des priorités. Établissement postsecondaire canadien comptant l’une des plus fortes proportions d’étudiants autochtones, l’université favorise particulièrement la réussite des étudiants autochtones.

Rayonnement international
La présence mondiale dans l’enseignement, l’apprentissage et la recherche sont l’une des grandes priorités de l’Université de la Saskatchewan. L’université compte un effectif étudiant diversifié, accueille plus de 3 000 étudiants de plus de 130 pays et offre des possibilités d’apprendre et d’œuvrer dans toutes les régions du globe. L’université renforce ses retombées mondiales par des réseaux de recherche ramifiés à l’échelle de la planète et a actuellement 139 protocoles d’entente internationaux et plus de 15 millions de dollars en financement étranger à la recherche dans 121 institutions partenaires de 47 pays.

 

Forces de recherche: 
Agriculture : aliments et bioproduits pour un avenir durable
Autochtones : mobilisation et bourses d’études
Énergie et ressources minérales : technologie et politique publique pour un environnement durable
Sciences du synchrotron : innovation dans les technologies avancées, la santé et l'environnement
Sécurité de l’eau : intendance des ressources de l’eau douce de la planète
Une santé : solutions à l'interface animal- homme-environnement