La recherche de l'Université de Toronto peut aider à expliquer la réponse immunitaire des enfants à la COVID-19