Perturber la COVID-19 avec de nouveaux traitements potentiels : recherche de l'Université de la Saskatchewan