À l’aide de la microscopie cryoélectronique, les chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique ont révélé la structure du mutant de la protéine de pointe N501Y, illustré ci-dessus (en bleu) lié à deux copies du récepteur ACE2 (en rouge).

Des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique dévoilent les premières images moléculaires de la mutation B.1.1.7 COVID-19

Posted on

Read More Impact Stories

Posté le
Ce contenu n’est disponible qu’en anglais. https://reporter.mcgill.ca/covid-and-rsv-testing-without-nasal-swabs-yes-please/
Posté le
Les risques de séquelles psychologiques sont plus élevés dans certains groupes de la population, mais personne n’est tout à fait [...]
Posté le
Ce contenu n’est disponible qu’en anglais.   https://www.utoronto.ca/news/u-t-partners-moderna-advance-research-rna-science-and-technology