Hyo-Jick Choi (à gauche), chercheur en ingénierie à l’Université de l’Alberta, et son équipe de laboratoire se concentreront sur la fabrication de prototypes de masques et de respirateurs enduits de sel, ou d’un filtre salin facile à produire et réutilisable. (Photo : Michael Brown)

Un chercheur de l’Université de l’Alberta travaille à la fabrication d’un masque enduit de sel capable de tuer le coronavirus

Posted on

Read More Impact Stories

Posté le
Ce contenu n’est disponible qu’en anglais. https://reporter.mcgill.ca/covid-and-rsv-testing-without-nasal-swabs-yes-please/
Posté le
Les risques de séquelles psychologiques sont plus élevés dans certains groupes de la population, mais personne n’est tout à fait [...]
Posté le
Ce contenu n’est disponible qu’en anglais.   https://www.utoronto.ca/news/u-t-partners-moderna-advance-research-rna-science-and-technology