Shokrollah Elahi a dirigé de nouvelle recherche qui met en lumière les raisons pour lesquelles de nombreux patients atteints de la COVID-19 ont de niveaux bas d’oxygène dans le sang et pourquoi la dexaméthasone, un médicament anti-inflammatoire, agit pour traiter la maladie potentiellement dangereuse. (Photo : Faculté de médecine et de dentisterie)

Une nouvelle étude peut aider à expliquer les niveaux bas d’oxygène chez les patients touchés par la COVID-19

Posted on

Read More Impact Stories

Posté le
Une étude menée par des scientifiques de l’UdeM cartographie la dynamique évolutive et les risques d’émergence de maladies virales qui [...]
Posté le
Il n’existe aucun outil fiable pour prédire si les personnes présentant des symptômes d’allure grippale vont développer des complications. Des [...]
Posté le
Cet article n’est disponible qu’en anglais. Could chicken eggs help revolutionize cancer treatment for children? – UBC Faculty of Medicine