Shokrollah Elahi a dirigé de nouvelle recherche qui met en lumière les raisons pour lesquelles de nombreux patients atteints de la COVID-19 ont de niveaux bas d’oxygène dans le sang et pourquoi la dexaméthasone, un médicament anti-inflammatoire, agit pour traiter la maladie potentiellement dangereuse. (Photo : Faculté de médecine et de dentisterie)

Une nouvelle étude peut aider à expliquer les niveaux bas d’oxygène chez les patients touchés par la COVID-19

Posted on

Read More Impact Stories

Posté le
Ce contenu n’est disponible qu’en anglais. https://reporter.mcgill.ca/covid-and-rsv-testing-without-nasal-swabs-yes-please/
Posté le
Les risques de séquelles psychologiques sont plus élevés dans certains groupes de la population, mais personne n’est tout à fait [...]
Posté le
Ce contenu n’est disponible qu’en anglais.   https://www.utoronto.ca/news/u-t-partners-moderna-advance-research-rna-science-and-technology